CHAMPS
D’ACTIVITÉ

Le Centre d’excellence en thérapie cellulaire (CETC) offre un environnement contrôlé se conformant à un cadre réglementaire très strict de bonnes pratiques de fabrication axé sur la qualité et la sécurité des produits préparés pour les patients.

Une grande partie des activités du CETC touche les procédés entourant le traitement des cellules destinées à la greffe hématopoïétique. On y explore en parallèle les pistes thérapeutiques offertes par la médecine régénératrice pour créer de nouveaux traitements pour diverses pathologies.

Le CETC comprend également une unité translationnelle, qui fait le pont entre le Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (ainsi que d’autres partenaires publics et privés) où s’effectue la recherche fondamentale, et la recherche clinique réalisée à l'Hôpital ou au sein du CETC, et où sont produites et contrôlées les cellules utilisées chez les patients.

Exemples d’activités possibles

Au sein du CETC, il est possible de :

  • Cultiver des cellules souches et matures humaines dans un environnement contrôlé (salle blanche);
  • Contrôler l'expansion des cellules souches provenant de diverses sources;
  • Produire des lymphocytes T cytotoxiques qui pourront lutter contre la réapparition du cancer après la transplantation de cellules souches hématopoïétiques;
  • Reproduire des cellules du système immunitaire pour combattre la leucémie et les autres cancers sanguins;
  • Éliminer par traitement de photodynamie des cellules cancéreuses ou d’autres cellules qui peuvent avoir un effet néfaste pour le patient;
  • Produire des lymphocytes T antiviraux pouvant être injectés dans le but de contrôler les infections virales qui peuvent survenir à la suite d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • Développer de nouvelles approches pour augmenter l’efficacité et la spécificité du traitement du greffon autologue. Il est ainsi possible d’éliminer les cellules malignes qui contaminent les greffons de cellules souches;
  • Faire les premiers essais cliniques de traitements novateurs dans d'autres domaines d'applications, notamment : régénérer le muscle cardiaque endommagé (infarctus, insuffisance cardiaque).

Très bientôt, on pourra aussi :

  • Corriger des troubles de la vision impliquant des cellules de la rétine et de la cornée;
  • Réparer des cartilages endommagés à la suite d'une pathologie articulaire ou d'une lésion traumatique;
  • Générer des facteurs (protéines ou vecteurs) entrant dans la production des produits cellulaires destinés aux patients.